En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies permettant de vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et à nous aider dans la gestion de notre site.

Thomas & Piron

Vous souhaitez acheter un terrain et/ou une maison neuve ?   Map Effectuez une recherche par carte géographique.

La « zenitude » pour fil conducteur

 

Braine l'Alleud

 

Pour son 50ème anniversaire, Monsieur S. avait un grand rêve : construire une maison quatre façades comme il l’avait toujours rêvée. Pari tenu avec cette spacieuse villa aux murs beige/chocolat qui incitent à la décontraction.

« Ce que j’aime dans la maison, c’est que lorsqu’on rentre le soir, on se sent directement accueilli. Accueilli par la chaleur, les couleurs et le calme que se dégagent de l’habitation. Nous avons vraiment l’impression d’être en vacances toute l’année », se réjouit le maître des lieux. Il est vrai que les propriétaires vivaient précédemment dans une maison bel étage située dans une rue bruyante de la périphérie bruxelloise. « Lorsque nous l’avons construite – nous n’en sommes pas à notre première expérience de construction – elle était très paisible. Mais au fil du temps, la circulation s’est accrue, avec toutes les conséquences de pollutions sonores que l’on peut imaginer. Outre le fait que je souhaitais vivre dans la maison de mes rêves à 50 ans, le bruit nous a également incité à vivre ailleurs », précise Monsieur.

 

Un terrain = 2 ans de recherches

Braine l'Alleud

Les propriétaires souhaitaient vivre dans le Brabant wallon afin de se mettre au vert. « Nous avons longtemps cherché une parcelle. Nous avons déniché celle-ci une année avant de l’acheter. Elle était aux mains d’un promoteur qui ne nous inspirait pas. Un an plus tard, nous sommes revenus dans le quartier par hasard, et nous avons découvert avec soulagement que ce promoteur s’était retiré. Nous avons alors acheté le terrain exposé plein Sud que nous avions repéré. Il est atypique en ce sens qu’il est de forme triangulaire et en pente. »

La parcelle a été « coupée » en deux afin d’obtenir des plateaux de niveaux différents. « Cela aurait été trop compliqué de conserver un terrain aussi pentu », note Monsieur. La transition entre les deux « étages » a été assurée par une végétation luxuriante. L’ensemble rythme le jardin de façon originale.

 

Le clé-sur-porte, 40% moins cher

Il y a une vingtaine d’années, les propriétaires avaient construit une première fois avec un coordinateur, qui gérait les différents corps de métier. « Nous avions été satisfaits de ses services, et nous l’avons recontacté. Nous avons été surpris de découvrir que ses tarifs étaient beaucoup plus élevés qu’autrefois… C’est comme cela que nous avons contacté Thomas & Piron, qui était 40% moins cher pour le même type de projet. Il y a 20 ans, le rapport était inversé… Nous avons rapidement signé avec TP car nous avons été tout de suite mis en confiance lors de la première rencontre avec le représentant commercial. De plus, le budget et le type de maison proposés nous convenait parfaitement. »

 

A chacun son univers

L’un des souhaits des maitres d’ouvrage était d’une part de vivre dans une maison aérée, et d’autre part, que chacun bénéficie de son propre espace. « Nous avons conçu de grandes chambres pour nos deux filles, chacune faisant 25 m2. Nous avons également un grand bureau avec deux espaces de travail. Le grenier de 55 m2 est quant à lui en cours d’aménagement. Nous y installerons prochainement un petit salon et une salle de loisirs. Enfin, nous avons pour projet, à plus long terme, d’aménager une partie des caves avec un Spa (jacuzzi et cabine infrarouge), et une zone de détente. Mais ça, ce n’est pas pour tout de suite… »

 

Une maison qui suit la courbe du terrain

Braine l'AlleudL’architecture de l’habitation suit la courbe naturelle du sol. « La suite parentale se situe en contrebas du reste de la maison, note le maître des lieux. Nous descendons deux marches pour arriver à la salle d’eau, et encore trois marches pour atteindre la chambre. Une terrasse est directement accessible depuis notre lieu de repos. Il s’agissait pour nous d’un impératif : nous avions très envie de profiter du jardin depuis la chambre. » Afin d’assurer l’intimité, les autres chambres ont été installées à l’étage, ainsi que la seconde salle de bains.

 

Un bon feeling avec les équipes

« Concernant les corps de métier, l’architecte ou le conducteur de chantier, nous n’avons rien à y redire, car tout s’est déroulé de façon impeccable. Je me rendais quasiment chaque jour sur le chantier, et tout était OK. En effet, nous discutions et réglions les problèmes, même en dehors des réunions de chantier… » Seul bémol : le temps d’attente entre la signature du contrat et le démarrage des travaux. « Il y a eu beaucoup de lourdeurs administratives. »

 

Une ambiance cosy

La maison se distingue par un fil rouge : des coloris chauds et réconfortants (chocolat, beige,…), mais également la présence de nombreux bouddhas, d’attrapes-rêves dans les chambres, de galets au sol dans les douches, de placards lambrissés dans la cuisine… Tout cela offre une impression de douceur et de bien-être. « Pour que notre intérieur soit chaleureux dès le départ, nous avons opté pour un primer beige sur les murs… Cela évite l’effet « hôpital » avant de peindre les cloisons dans la tonalité souhaitée. »

 

La cuisine, un centre névralgique

Braine l'AlleudOuverte sur le séjour, la cuisine se distingue par un grand îlot central (près de trois mètres de long) abritant une table pour six personnes. « Nous avons fait déplacer l’un des pieds de l’îlot qui gênait, note Monsieur. De cette façon, nous bénéficions d’une grande table confortable sur laquelle nous prenons tous nos repas. » Les façades de placards sont quant à elles en imitation lambris de bois dans un style très chaleureux.

 

« La règle des 10% »

« La première fois que j’ai construit, un ami m’avait mis en garde concernant le budget. Il m’avait conseillé de prévoir 10% en plus pour les imprévus. Je ne l’ai pas suivi à l’époque. J’ai eu de la chance car je m’en suis tiré avec seulement 5% de surplus, explique le propriétaire. Mais cette fois-ci, j’ai décidé de l’écouter, et je suis tout juste rentré dans mes frais. Ces surcoûts ne sont pas liés à Thomas & Piron, mais à des éléments que l’on ne peut pas prévoir, comme par exemple la nécessité d’un radier ou de caves dans notre cas. Ou encore le poste électricité. Lorsqu’on sort du standard, le coût est plus important, mais le confort l’est aussi. Et je ne parle même pas de l’éventuel raccord à l’égout, des aménagements extérieurs… »

Les lignes de force

  1. Le calme. « Quand nous rentrons à la maison, qui est située dans un clos fermé, nous avons l’impression qu’elle nous accueille, ce qui est très agréable. Il n’y a pas un bruit, tout est serein… Et lorsque nous sommes sur la terrasse, c’est carrément les vacances. »
  2. L’espace. « Chacun vaque à ses occupations dans son propre univers, ce qui accroît le sentiment d’indépendance et de liberté. »
  3. La proximité des commodités. « Il s’agissait de l’une de nos prérogatives. De plus, le quartier est sympa, avec un nombre de maisons limité, recréant une espèce de « village dans le village ». »

Cinq questions aux propriétaires

  1. Pourquoi avoir fait appel à Thomas & Piron ?
    C’était l’une des firmes de construction les plus connues, et nous tombions sans cesse sur un panneau, une camionnette ou un camion « Thomas & Piron »… Cela nous a naturellement mené à eux. Nous n’avons pas effectué de comparatifs avec d’autres firmes car les commentaires sur les forums étaient bons, et parce que nous manquions de temps.

  2. Que préférez-vous dans votre maison ?
    Le séjour, car il est grand et aéré. C’est nous qui en avons conçu les plans. C’était déjà le cas dans l’ancienne maison, avec des pièces de vie en cascade aboutissant sur la terrasse. Notre maison actuelle possède quant à elle un aspect « cocoon » très réconfortant.

  3. Si c’était à refaire ?
    Nous opterions pour le plafonnage « fini » et non « standard ». Nous n’avons pas été suffisamment informés à ce sujet. C’est dommage, car nous aurions pu jouir d’un plafonnage plus luxueux, et nous étions prêts à en payer le prix…
    D’une façon générale, nous ferions également plus attention aux finitions, notamment le carrelage, et la terrasse qui a été effectuée par un jardinier et non TP. Si la firme l’avait réalisée elle-même, nous aurions bénéficié d’une dalle de sol et d’une meilleure isolation. Mais c’était notre choix… Enfin, nous patienterions plus longtemps – 18 mois quand-même dans notre cas - avant de peindre. En effet, quelques taches ressortent sur les murs… Il faut attendre que tout soit bien sec pour un résultat parfait.

  4. Vous êtes-vous heurté à certaines difficultés ?
    Oui, vu la nature du terrain, nous avons été obligés de nous diriger vers un radier ou des caves. Nous avons finalement opté pour des caves, car la différence de prix en valait la peine. Mais cela n’était pas du tout prévu dans le budget de départ, bien entendu.

  5. Un conseil pour les candidats constructeurs ?
    Avant toute chose, il y a lieu de définir un budget, et de voir ce qu’il est possible de réaliser à partir de là, et non l’inverse. Il est également important de demander un maximum d’informations au représentant commercial, et même de relire le cahier des charges ensemble, ce qui se fait rarement. Les jeunes n’ont aucune connaissance de ce type de document, et il est bon de s’y frotter lorsqu’on construit une maison.

En conclusions…

Une maison de dimensions généreuses à l’architecture classique et à la déco « cocoon » dans des tonalités chaudes et rassurantes. Une juste distribution des espaces permettant d’accueillir la famille élargie. Un accès vers l’extérieur (notamment depuis la chambre parentale) offrant une sensation de vacances perpétuelles.

 

Fiche technique

Architecte : Société Sia
Date de construction : 2013-2014
Surface du terrain : 10 ares
Orientation jardin : Sud
Superficie habitable : 330 m2 (+ caves de 150 m2)
Pièces : 4 chambres, 2 salles d’eau, un bureau, un grenier, des caves, des garages…

Matériaux et techniques : citerne d’eau de pluie de 10 000 litres, pompe à chaleur air-air, chauffage par le sol au rez-de-chaussée, carrelages de 60 X 60 cm beiges au rez, carrelages imitation parquet dans la suite parentale, parquet stratifié à l’étage (carrelages dans les salles d’eau), portes en plaquage hêtre. Dans les salles de bains, grandes douches italiennes avec galets au sol. Châssis en PVC blancs à l’intérieur et beiges à l’extérieur. Stores jour/nuit, escalier en hêtre. A l’extérieur, briques rouge clair, croisillons intégrés à certaines fenêtres, tuiles en béton noires.

jeudi 21 décembre 2017

Thomas & Piron, La Force d'un Team