En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies permettant de vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et à nous aider dans la gestion de notre site.

Thomas & Piron

Rendre une étable habitable ? Défi relevé !

flavion-albumComment transformer une ancienne grange aux murs épais en petite maison cosy pour une retraitée ? Tel est le challenge que Thomas & Piron a accompli avec brio, permettant dans la foulée à mère et fille de vivre côte-à-côte, chacune dans son petit monde.

Avant de trouver le lieu où se poser, la propriétaire a mené plus de dix ans de recherches. C'est finalement en 2006 qu'elle a pu mettre la main sur la bâtisse de ses rêves. « Je venais de la capitale et je voulais vivre à la campagne, au milieu des animaux, qui font partie intégrante de ma vie. J'ai finalement trouvé cette maison rurale en pierre bleue, située le long d'une chaussée, et entourée de 4 hectares. C'était exactement ce qu'il me fallait pour laisser courir mes chevaux en liberté... »
Entièrement détruit pendant la guerre 40-45, l'édifice possède encore des fondations d'origine, qu'il est aujourd'hui impossible de dater.


Corps de logis + étable = 2 maisons

La propriétaire a décidé d'accueillir sa maman chez elle il y a quelques années. Chacune conservant toutefois sa propre intimité avec un espace de vie, une entrée et une terrasse séparés, en parfaite indépendance. « La partie « étable », qui abritait des ânes avant que je ne rachète le bâtiment, était inoccupée. L'idée était de la transformer complètement afin d'en faire une vraie petite maison d'environ 80 m2, de plain-pied, idéale pour une personne d'un certain âge. »


Anticiper l'avenir

Architecturalement parlant, les maîtresses d'ouvrage envisageaient de créer une habitation entièrement prévue pour accueillir une chaise roulante. « Ma maman est aujourd'hui valide, mais dans dix ans, peut-être aura-t-elle des difficultés à se mouvoir. Pour cette raison, nous avons conçu un logement adapté, avec notamment une terrasse à plan incliné, des embrasures de portes plus larges – 90 cm au lieu des 80 cm standards – et une douche de plain pied. Lorsque la porte de la chambre est ouverte, ma maman peut également regarder la télé depuis son lit. Rien n'a été laissé au hasard ! »


Une disposition toute trouvée

S'agissant d'une étable « vide », où tout était à créer, la toile de fond du bâtiment pouvait, de prime abord, sembler « vierge ». Il n'en n'était pourtant rien. « Nous avons suivi les ouvertures existantes pour concevoir la circulation du bâtiment. Tout cela s'est naturellement imposé, dès le départ. Ces ouvertures ont toutefois été agrandies, surtout dans la pièce principale. Dans la cuisine, en revanche, la grande porte de ferme qui s'y trouvait a été rabotée afin d'obtenir une fenêtre de dimensions plus modestes. »
Concrètement, la pièce de vie ouverte constitue le véritable cœur de la maison, avec la chambre attenante, elle-même en connexion avec la salle de bains. Les pièces techniques ont quant à elles été installées à l'entrée, là où le bruit de la chaussée se fait plus insistant (hall, garage, WC et buanderie). « Après six mois de vie dans ma nouvelle maison, je dois dire que je m'y sens parfaitement bien », note l'heureuse occupante des lieux.


Faire confiance aux pros

Après coup, les maîtresses d'ouvrage sont ravies d'avoir travaillé avec Thomas & Piron.
Non seulement parce qu'elles savaient exactement où elles allaient dès le départ (en termes de budget, de délais, de techniques mises en œuvre), mais aussi parce que le travail était soigné et les équipes, performantes. « Nous avons eu un très bon contact avec les maçons, qui connaissaient excessivement bien leur métier. Mais aussi avec les plafonneurs, les poseurs de châssis, et les électriciens, qui nous ont judicieusement orientées et conseillées. » Seul bémol : l'architecte. « Nous n'avons pas eu le sentiment d'être entendues. Les plans ont d'ailleurs du être refaits trois fois. Heureusement, au final, nous avons obtenu ce que nous voulions. »


Un sentiment de liberté

Les maîtresses des lieux ont également été conquises par la flexibilité offerte par Thomas & Piron : « La firme était tout à fait ouverte à ce que nous prenions l'un ou l'autre poste à notre charge. Nous avons notamment fait placer les châssis par une autre entreprise, et nous n'avons noté aucune résistance de la part de TP. Un vrai bonheur, car nous nous sommes senties libres dans chacune de nos décisions ».


Du triple vitrage contre le bruit

Le choix d'un triple vitrage peut paraître étonnant dans le cas d'une maison non-passive. Dans cette rénovation, cette décision a toutefois pris tout son sens. « D'une façon générale, la bâtisse a été très bien isolée. Le triple vitrage remplit non seulement une fonction thermique, mais également phonique. La chaussée se trouvant à l'avant de la maison est en effet très fréquentée et fort bruyante. Il était indispensable de trouver une solution afin de la protéger efficacement du brouhaha. Or, les triples vitrages remplissent à merveille cette mission. »


Une pierre bleue « raccord »

L'un des défis du chantier consistait à trouver des pierres bleues similaires à celles du bâtiment initial, afin d'assurer une transition harmonieuse en façade. « Dans un premier temps, elles sont arrivées non bouchardées d'un côté. Le conducteur de chantier a heureusement réglé le problème avec maestria dans un délai assez court. J'ai été très impressionnée par son savoir-faire. En effet, son travail exige une gestion de tous les instants. Et il s'est parfaitement débrouillé pour que le projet demeure sur les rails de bout en bout ! »


Au milieu de nulle part...

Si la propriétaire des lieux ambitionnait un vaste terrain en pleine campagne, il n'en reste pas moins qu'elle n'avait pas forcément envisagé les conséquences d'une telle situation. « Nous ne sommes pas raccordées à l'égout. La Région wallonne nous a imposé d'installer une mini station d'épuration individuelle. Une citerne d'eau de pluie de 24 000 litres nous permet quant à elle d'avoir accès à l'eau courante pour les douches, les machines à laver, les toilettes,... Seule l'eau que nous buvons provient de bouteilles. » En période de sécheresse, les occupantes n'ont d'autre choix que de faire appel au fermier voisin, afin de remplir leur citerne. « Nous pourrions aussi creuser un puits, mais il faudrait forer à 35 ou 40 mètres, ce qui n'est pas simple. C'est certainement pour cette raison que nous sommes la seule maison se situant de ce côté de la rue. De l'autre côté, en effet, une veine d'eau est accessible à 12 ou 15 mètres de profondeur, ce qui est beaucoup plus confortable. A l'époque, on construisait en fonction de l'accès à l'eau, ceci expliquant cela... » Autre difficulté : l'accès à l'Internet. « Nous l'avons installé à nos frais. » Vivre au milieu de nulle part, ça se mérite !


Les lignes de force

  1. Une luminosité optimale dans la pièce de vie grâce aux nombreuses ouvertures au Sud-Est, au Sud, et au Nord-Ouest.
  2. L'environnement bucolique, avec les quatre hectares de prairies à l'arrière.
  3. La bonne disposition des pièces pour une personne seule. Et l'anticipation pour le futur (portes larges, douche de plain pied...)


Interview express

  1. Qu'est-ce qui vous a décidé à rénover avec Thomas & Piron ?
    Nous avons contacté au préalable deux ou trois autres firmes, et nous n'avons pas été satisfaites : les réponses aux questions posées restaient le plus souvent évasives. En revanche, le délégué commercial de chez Thomas & Piron a directement su appréhender nos besoins. Il était très terre-à-terre, rationnel, et nous a donné des réponses claires. C'est exactement ce que nous attendions.
  2. Qu'est-ce qui vous plaît le plus dans votre maison ?
    La pièce principale comprenant la cuisine, la salle à manger et le salon. Elle est illuminée tout au long de la journée, car elle possède des ouvertures sur toutes les orientations excepté au Nord. Un bonheur !
  3. Si c'était à refaire, que changeriez-vous ?
    Rien ! Cela peut être difficile à croire mais nous sommes vraiment satisfaites de tout ce qui a été fait.
  4. Avez-vous été confrontées à certaines difficultés ?
    Oui, nous avons notamment du introduire une demande de dérogation au plan de secteur car la maison se situait en terrain agricole. Nos transformations supprimaient un immense auvent à l'arrière, très inesthétique. Cela a peut-être joué en notre faveur. Quoi qu'il en soit, cela nous a fait perdre plusieurs mois. Par ailleurs, le contact avec l'architecte n'était pas très bon. Nous avons du nous battre pour obtenir ce que nous voulions car nous avions plusieurs divergences de vue.
  5. Quels conseils donneriez-vous à de jeunes candidats-constructeurs ?
    De ne surtout rien lâcher dans ce que l'on veut obtenir ! Même si l'architecte ne partage pas le même avis : c'est vous qui vivrez dans votre maison, et non lui ! Sinon, nous recommandons TP. Le travail de la firme est en effet performant, soigné, et honnête. Nous n'avons par exemple pas eu de mauvaise surprise au niveau du budget : tout était juste et transparent.


En conclusions...

Une maison d'époque transformée en deux habitations répondant à des besoins précis : une personne âgée d'un côté, et un couple de l'autre. Le tout a été réalisé dans une optique de respect de la vie privée.


Fiche technique

Architecte : Société Sia
Date de construction : 2014
Surface du terrain : 4 hectares
Superficie : environ 80 m² habitables
Valeur K : non communiquée
Pièces : 1 chambre, 1 salle de bains, une grande pièce de vie ouverte, une buanderie, un garage.
Matériaux et techniques : système de chauffage fonctionnant grâce à un poêle aux pellets dans le salon et un petit radiateur électrique dans la salle de bains, citerne d'eau de pluie (24 000 litres), carrelages en grès cérame de 30 X 30 cm beige au sol. Dans la salle de bains, douche italienne en carrelage beige et porte vitrée, meubles blancs brillants (1 lavabo, deux grands tiroirs et une colonne de rangement), tablette de fenêtre en pierre reconstituée dans le salon (imitation marbre), châssis en PVC bicolores (crème à l'intérieur, anthracites à l'extérieur), screens extérieurs dans la pièce de vie et la cuisine, pierre bleue en façade, ardoises en toiture, vaste terrasse en béton à l'arrière.

 

 

 

Album photos

mercredi 16 mars 2016

Thomas & Piron, La Force d'un Team