En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies permettant de vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et à nous aider dans la gestion de notre site.

Thomas & Piron

La rénovation stimule la créativité

delrue-albumAprès rénovation, cette maison vétuste des années 50 s'est métamorphosée en magnifique villa aux accents « Nouvelle Angleterre ». Architecture étudiée, décoration léchée, finitions soignées : rien n'a été laissé au hasard pour sublimer cette bâtisse qui abrite également un cabinet dentaire.

Dès le départ, ce jeune couple avait un objectif bien précis : trouver une maison qui puisse accueillir une partie professionnelle, et située à proximité de la ville. « Nous avons cherché dans la région, mais soit les biens ne nous convenaient pas, soit leurs prix étaient exorbitants. »
Finalement, les maîtres d'œuvre ont décidé de racheter la maison de la grand-mère de Monsieur. « Située le long d'une chaussée passante, elle était bien localisée pour une profession libérale. De plus, elle abritait un studio, qui pouvait parfaitement accueillir le cabinet dentaire, après transformations. Enfin, la demeure possédait des vides ventilés, ce qui est très pratique pour camoufler les nombreux câblages inhérents à un cabinet dentaire. »
La maison, qui datait de 1954, avait besoin de solides rénovations. « Nous souhaitions l'agrandir et la transformer de fond en comble. Ce que nous avons fait. »

 

Le choix de la sécurité

Pour rénover leur demeure, les maîtres d'ouvrage ont décidé de signer avec Thomas & Piron sans trop tergiverser. « Tout d'abord parce que mon frère avait construit avec la firme, et qu'il en était content, explique Monsieur. Ensuite, parce que nous souhaitions une entreprise réputée afin de pouvoir bénéficier d'une garantie solide. De plus, faire appel à des sociétés indépendantes était beaucoup plus compliqué au niveau de la gestion du planning. Enfin, Thomas & Piron nous a remis une estimation financière qui nous permettait de savoir où nous allions. Dans d'autres firmes, il est obligatoire de faire appel à un architecte pour obtenir une évaluation de prix, ce qui sous-tend de s'engager. »

 

Un jeu de chaises musicales

La bâtisse, qui a été agrandie d'une centaine de mètres carrés au terme de la rénovation, n'a plus rien à voir avec le bien de départ. « Seul le salon est resté au même endroit. Pour le reste, la salle à manger s'est transformée en cellier, la terrasse en salle à manger, le hall d'entrée en cuisine, et ainsi de suite... » Une extension a également été érigée afin d'accueillir la salle d'attente. « La partie professionnelle a été concentrée sur l'avant de la maison, avec pignon sur rue. La zone privée, en revanche, se situe côté jardin, à l'abri du bruit de la chaussée et des vues. »

 

Originalité et créativité

Si la rénovation d'une maison dure plus longtemps qu'une construction neuve, les maîtres d'ouvrage ne regrettent en rien leur choix. « Le principe de la rénovation permet de personnaliser davantage l'architecture car nous devons composer avec l'existant, et cela nous pousse à être plus créatifs. Si nous avions eu carte blanche, l'architecture aurait certainement été plus basique. » Parmi les particularités architecturales, citons notamment l'escalier arrondi dans le salon, et la terrasse donnant sur la chambre (au-dessus de l'extension).

 

L'esprit bois en traditionnel

Les maîtres d'ouvrage souhaitaient une maison d'aspect « cottage » dans un esprit « Nouvelle Angleterre ». Un style que l'on trouve le plus souvent dans les maisons en bois. « Nous préférions rénover en traditionnel, mais cela ne nous a pas empêchés d'insuffler cet esprit « cosy » dans notre intérieur au moyen de placards en MDF lattés, de moulures en bois, ou encore de lambris muraux, notamment dans la salle de bains... » Pour réussir ce défi, les propriétaires se sont inspirés de livres spécialisés, tout en faisant appel à un décorateur d'intérieur, avec qui ils ont travaillé en étroite collaboration. A l'arrivée : un résultat époustouflant avec un mobilier, des matériaux et un agencement qui frisent la perfection.

 

La pierre bleue en toile de fond

Amateurs de matériaux bruts et naturels, les maîtres d'ouvrage tenaient à intégrer des touches de pierres bleues en divers lieux. Certaines possèdent même une histoire familiale. « Mon grand-père était professeur de menuiserie et avait conçu lui-même l'escalier. Or, il avait oublié la première marche, qui a été remplacée par de la pierre pour pallier le problème. Nous l'avons conservée avant d'apprendre que ce principe était connu sous le nom de 'marche royale'. »
Dans un même esprit, l'appui de fenêtre de l'ancien studio, une grande pièce en pierre bleue d'un seul tenant aujourd'hui introuvable sur le marché, a été recyclée comme seuil de terrasse dans le jardin.
La pierre est également présente sur le pourtour des lavabos et de la baignoire, le bar de la cuisine, sous le poêle, ou encore au niveau des soubassements de la maison...

 

L'harmonie comme fil conducteur

L'une des principales caractéristiques de la maison tient à la fluidité avec laquelle on se déplace à travers les pièces. Chaque meuble, chaque objet, chaque matériau, semble en harmonie avec son environnement.
Harmonie des couleurs, tout d'abord, avec une tonalité taupe (tantôt plus claire, tantôt plus sombre) à travers le bâtiment. Harmonie du mobilier, ensuite, qui a été savamment orchestrée par un décorateur de talent. Harmonie des espaces, enfin, entre les différents volumes semi-ouverts qui intimisent sans séparer (notamment l'arcade entre la salle à manger et le salon, le bar entre la cuisine et la salle à manger).

 

Un espace parents très « zen »

L'un des souhaits des propriétaires était de pouvoir séparer les chambres enfants de leur propre univers. La configuration de la maison existante leur a permis de relever le défi. La suite parentale compte ainsi une chambre (donnant sur le jardin et une terrasse en hauteur), avec un dressing et une petite salle de bains. Une autre salle d'eau (avec une baignoire ovale, une vaste douche et deux lavabos au charme rétro) étant accessible à toute la famille.

 

Une partie « do it yourself »

Très bricoleurs, les propriétaires ont pris à leur charge un certain nombre de postes, comme la pose du parquet, la conception des placards du hall d'entrée, le coffrage de la hotte dans la cuisine,... « Thomas & Piron n'a posé aucun problème à ce que nous nous débrouillions nous-mêmes pour certaines finitions », confirme Monsieur. Une initiative qui, si elle exige un certain courage et un zest de talent, permet aussi de réaliser de belles économies.

 

Encadrés

Des châssis extérieurs à l'intérieur !

Très pointilleux sur le look de leur maison, les maîtres d'ouvrage ont décidé de placer des châssis en PVC normalement prévus pour l'extérieur à l'intérieur. « Nous estimons que leur aspect esthétique est plus naturel, car il imite le bois. Or, les châssis en PVC intérieurs ont parfois une apparence plus « plastique », qui nous séduit moins. »

 

Un parquet en chêne massif à poser soi-même

Pour le sol du salon et des chambres, les propriétaires ont opté pour une formule innovante : un parquet en chêne massif, que l'on peut poser soi-même grâce à un système encliquable très pratique. Si ce parquet est un peu plus cher à l'achat, la différence de prix est rapidement amortie par l'absence du coût de la pose.

 

Les lignes de force

  1. Le style « Nouvelle Angleterre » de la maison, très rare dans la région. « Certaines personnes se sont d'ailleurs arrêtées pour nous demander un complément d'informations sur l'habitation. »
  2. La disposition. Malgré une situation le long d'une grand route fréquentée, la partie privée se situe au calme, ainsi que le jardin.
  3. L'emplacement idéal pour une maison conjuguant profession libérale (le long d'une chaussée fréquentée) et les besoins d'une famille (jardin, calme,...)

 

Cinq questions aux propriétaires

  1. Si c'était à refaire, rénoveriez-vous à nouveau avec Thomas & Piron ?
    Oui, car nous sommes contents du résultat. Nous avons eu un très bon contact avec le conducteur de chantier, qui était excellent, mais un peu moins avec les sous-traitants, dont il fallait parfois rectifier le travail. Le conducteur transmettait mes requêtes aux corps de métier, jour après jour, afin que tout soit réalisé dans les règles de l'art.

  2. Que préférez-vous dans votre maison ?
    Notre maison est personnalisée. Il ne s'agit pas d'un bloc carré sans originalité. Les arcades dans le salon, par exemple, font partie de cette touche de charme qui rappelle le passé de la bâtisse.
  3. Des regrets ?
    Oui, le fait de ne pas avoir prévu une citerne d'eau de pluie ! Il s'agissait de quelques milliers d'euros en plus, qui n'avaient pas beaucoup d'importance par rapport à la facture finale, mais nous avons décidé d'être raisonnables sur ce poste. Nous le regrettons aujourd'hui.

  4. Vous êtes-vous heurté à certaines difficultés ?
    Oui, surtout urbanistiques. Nous avons du recommencer plusieurs fois les plans alors que nous n'enfreignions aucune règle urbanistique. Finalement, cela s'est arrangé, mais nous avons du patienter six mois au lieu de trente jours.
  5. Un conseil pour les candidats rénovateurs ?

    Même s'il s'agit d'un « clé sur porte », il est important de s'investir, surtout dans le cadre d'une rénovation. Il faut également être attentif au budget, car on peut parfois avoir de mauvaises surprises. Dans notre cas, par exemple, nous avons été contraints de placer de la pierre bleue sur l'entièreté du pourtour de la maison, alors que nous l'avions prévue uniquement pour la partie privée... Le budget s'en est ressenti.

 

En conclusions...

Une maison fraîche et cosy, dans un style très cottage. Qualité des matériaux, décoration soignée, meubles de charme... Aucun détail n'a été laissé au hasard dans cette bâtisse qui combine parfaitement parties privée et professionnelle.

 

Fiche technique

Architecte : Société Sia
Date de construction : 2013-2014
Surface du terrain : 11, 90 ares
Orientation jardin : plein Sud
Superficie : environ 300 m² (dont 70 m² en partie professionnelle)
Pièces : 4 chambres, 1 bureau, 2 salles de bains, un dressing, un cellier, un garage, une partie professionnelle...
Matériaux et techniques : chaudière à condensation au gaz, carrelages gris de 45 X 45 cm imitation pierre bleue dans le hall, la cuisine et la salle de bains, parquet dans le salon et les chambres, zelliges dans la cuisine (carrelages muraux), pierre bleue dans la salle d'eau, le bar de la cuisine, escalier en bois (avec une première marche en pierre bleue), cheminée en pierre de Bourgogne dans le salon, poêle au bois et charbon, terrasse en bois (ipé) et klinkers, châssis en PVC avec croisillons intégrés (blanc cassé à l'intérieur et gris béton à l'extérieur), crépi blanc cassé en façade, tuiles en toiture.

 

 

 

Album photos

mardi 10 novembre 2015

Thomas & Piron, La Force d'un Team